Le photographe a vécu dans une tente dans l’Arctique pendant 33 jours pour photographier des ours polaires

190 views

Les animaux sauvages ne sont pas étrangers aux moments de repos et de jeu. C’est ce que le photographe canadien Martin Gregus Jr. a capturé avec ses clichés.

Martin observe les ours blancs et la nature sauvage toute l’année. Les prédateurs s’amusent non seulement en hiver, mais aussi en été.

Le photographe et son équipe ont passé 33 jours dans un campement dans une partie reculée de l’Arctique canadien pour filmer la vie estivale des ours sauvages.

Depuis l’âge de 8 ans, Martin accompagne son père, qui était également photographe. Depuis lors, le garçon a choisi sa future profession. Aujourd’hui, Martin est un documentariste reconnu et plusieurs fois récompensé.

Ce projet a rencontré de nombreux problèmes qui l’ont rendu passionnant et aventureux.

L’idée de capturer la vie des ours blancs lui est venue en 2015. Ils vivent leur vie, interagissant d’une manière tout à fait unique, et c’est ce que le photographe souhaitait capturer.

Le projet s’est avéré coûteux et physiquement exigeant, et également dangereux, car être proche de prédateurs est difficile. De plus, la météo n’était pas toujours bonne : des vents glaciaux et des tempêtes ont entravé le projet. Pour les prises de vue, l’équipe a utilisé des drones, des caméras GoPro et des caméras sous-marines.

Mais les photos sont tout de même incroyables.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis: