Le pauvre enfant a donné son pull au chien. Une bonne action a changé sa vie

210 views

On ne sait pas qui a inventé le proverbe “pas de bonne action impunie”, mais dans la vie, les choses se passent souvent différemment – le bien revient souvent à celui qui l’a fait. L’un de ces cas est l’histoire d’un petit garçon indien pauvre de la ville pakistanaise de Karachi.

Ce garçon pieds nus errait dans la rue avec son seul ami – un chien bâtard appelé Jackie. Le petit propriétaire partageait tout avec son chien – nourriture, vêtements et abri. Par temps froid, il mettait son pull sur le chien pour qu’il ne gèle pas, et c’est précisément cette attention envers l’animal qui a radicalement changé la vie des deux.

Un jour, le chien en pull a attiré l’attention de Mohammad Imran Belaal, un réalisateur et photographe indépendant qui prenait des photos de la vie de rue de Karachi. L’homme a commencé à photographier le chien bien habillé et a ainsi fait la connaissance de son propriétaire – le petit Karma.

Mohammad a été surpris de voir à quel point le chien était attaché à son propriétaire. À peine aperçu le garçon, Jackie a remué la queue avec joie et est parti vers lui. Les amis jouaient sans soucis dans la rue, et il semblait qu’ils étaient tout à fait heureux, même si leur vie n’était pas facile.

La photo du garçon et de son chien a été publiée sur les réseaux sociaux, et leur histoire a touché les cœurs de nombreuses personnes. L’ami de Mohammad, un Canadien d’origine pakistanaise nommé Sohaib Jamal Nasir, a décidé d’aider l’enfant et a commencé à collecter des fonds pour le soutenir.

Il s’est donné pour objectif de collecter au moins 10 000 dollars canadiens pour offrir une vie décente à Karma et à Jackie. Il a lui-même donné un tiers de la somme, et le reste a été donné par des gens bienveillants qui ont sincèrement sympathisé avec Karma et son chien. Les gens ont donné de 25 à 50 dollars, il a donc fallu du temps pour collecter toute la somme.

Après un an, Suhaib a personnellement livré l’argent à Karachi et a rencontré le garçon, en enregistrant leur conversation sur vidéo. Il s’est avéré que Karma a un père, deux frères aînés et une petite sœur. L’un des frères vend des fleurs dans la rue, l’autre des poupées, mais ils ont déjà leur propre famille, donc le garçon gagne sa vie lui-même – il vend également des poupées dans la rue ou lave des voitures au feu de signalisation. Ainsi, il gagne environ 100-200 roupies pakistanaises par jour (soit 0,5-1 dollar américain). Tout cet argent, il le dépense pour la nourriture pour lui et son chien, essayant de nourrir Jacky aussi bien que possible. Quand Jacky était un chiot, le garçon lui achetait du lait, et maintenant il essaie de trouver de la viande pour lui. Un déjeuner pour eux deux nécessite au moins 130-150 roupies pakistanaises, donc Karma n’a pas de vêtements ou de jouets en trop.

Karma ne va pas à l’école, mais une personne vient chez eux pendant quelques heures pour lui apprendre à écrire et à lire. Le garçon voudrait aller à l’école, mais il n’a pas eu cette opportunité.

Maintenant, grâce à l’aide de Suhaib, la vie de Karma a changé. Il est enfin allé à l’école, il a de beaux vêtements et des chaussures, ainsi que des jouets et des livres. Sa famille ne souffre plus de la faim, et il n’a plus besoin de laver des voitures pour gagner de l’argent pour le déjeuner.

C’est ainsi qu’un véritable souci pour un animal a aidé un enfant à sortir de la pauvreté.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis: